[CDP] Une réforme des études pharmaceutiques sans les pharmaciens ?

Vous trouverez ci-joint un communiqué de presse commun à la FNSIP-BM, l'ANEPF et la conférence des doyens des facultés de pharmacie, relative aux réformes des 3èmes cycles des études médicales et pharmaceutiques.

Ce communiqué de presse fait suite à la découverte de réunions de concertation effectuées par les ministères de l'enseignement supérieur et de la recherche et celui des affaires sociales et de la santé, dans le cadre de la réforme du 3ème cycle des études médicales. Ces réunions ont pour but la rédaction des arrêtés d'application du décret réformant l'internat en médecine et s'appliquant dès la rentrée prochaine. Le DES de biologie médicale étant commun aux médecins et aux pharmaciens, le contenu de cette réforme impactera directement les internes en biologie médicale. Mais tous les autres internes en pharmacie sont concernés, car tout laisse à penser que la réforme de l'internat en pharmacie sera identique à celle des médecins. Or, aucune structure pharmaceutique n'a été associée à la rédaction de ces arrêtés, c'est pourquoi nous avons décidé de nous associer aux doyens de pharmacie et aux étudiants afin d'exprimer notre mécontentement et demander à être intégrés à ces réunions.

Bonne lecture !

 

Une réforme des études pharmaceutiques sans les pharmaciens ?

Paris, le 9 mars 2017

 

Le Ministère de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche et le Ministère des Affaires Sociales et de la Santé mènent actuellement des concertations en vue de la publication prochaine des arrêtés portant organisation du 3ème cycle des études médicales dans le cadre de sa réforme. Le statut d’étudiant en 3ème cycle étant équivalent entre les études médicales et pharmaceutiques, et le DES de biologie médicale étant commun aux deux professions, les internes en pharmacie de la spécialité biologie médicale seront directement impactés par cette réforme.

Or, à ce jour, aucun des deux ministères n’a trouvé bon ni de consulter ni même d'informer les principaux acteurs des études pharmaceutiques. Les internes et étudiants en pharmacie – principaux concernés par ce texte, et les Doyens des facultés de Pharmacie – garants de la valeur des études, n'ont eu initialement connaissance de cet arrêté que par voie détournée, quelques jours avant sa rédaction finale.

Au-delà du contenu de cet arrêté, c’est l’absence totale de consultation et d’information de la part des deux ministères qui est inacceptable. La FNSIP-BM, l'ANEPF et la Conférence des Doyens des facultés de Pharmacie demandent conjointement à être entendus dès maintenant par leurs ministères de tutelle et associés aux discussions entourant la rédaction des arrêtés à venir pour faire entendre la voix et le point de vue des pharmaciens dans cette réforme de leurs études.

 

Contacts presse :

Clément Delage et Jean-Victor Reynaud – Co-présidents de la FNSIP-BM – president@fnsip.fr

Geoffroy Maquin – VP relations universitaires de la FNSIP-BM – vp-univ@fnsip.fr

Pr Bernard Muller – Président de la conférence des doyens des facultés de pharmacie

Pr Virginie Ferré – Premier VP et VP 3ème cycle de la conférence des doyens des facultés de pharmacie

Anthony Mascle – Président de l’ANEPF – president@anepf.org

Arthur Piraux – VP en charge de l’enseignement supérieur de l’ANEPF – vp-education@anepf.org

Anas Gahbiche,

Leave a Comment

To prevent automated spam submissions leave this field empty.

CAPTCHA
Cette question sert à vérifier si vous êtes un visiteur humain afin d'éviter les soumissions automatisées spam.